Passer aux informations produits
1 de 1

DAGUE RITUELLE SATANIQUE DE CEREMONIE OCCULTE n°2

DAGUE RITUELLE SATANIQUE DE CEREMONIE OCCULTE n°2

Prix habituel €0,00 EUR
Prix habituel Prix soldé €0,00 EUR
Vente VENDU
Frais de livraison calculés à la caisse. Nos prix sont en euros, les prix convertis en dollars ou autres monnaies peuvent varier en fonction du cours .
ref: #RK00-302

Rare et impressionnante dague rituelle de cérémonie occulte en bronze doré, fait partie des armes sataniques et démoniaques crées au XIX siècle.

Garde en bronze doré, poignée représentant Lucifer ailé tenant un poignard, les pieds posés sur une femme nue allongée entourée d'un serpent ( Eve ) .
Lame droite avec un dos plat lui donnant une section en "T", celle-ci se termine avec un contre tranchant au dos, formant avec le tranchant une arête déportée vers le dos, de même que la pointe. 
Fourreau en tôle d'acier terminé par une large goutte en olive formant un bouton de bouterolle
La cuvette est tenue par un rivet. Le fourreau est totalement bronzé.. Avec sa cravate en dessous la garde.


Vente libre aux plus de 18 ans.

Lucifer, souvent assimilé au diable dans la tradition chrétienne, est généralement décrit par son allure séduisante et tentatrice. Avant sa chute, son rôle initial en tant que "porteur de lumière" est associé à une beauté enchanteresse et une sagesse captivante. Dans le récit de la Genèse, il prend la forme d'un serpent séduisant pour tenter Adam et Ève dans le jardin d'Éden, exploitant leur vulnérabilité.

Le mythe de Lucifer dans la tradition chrétienne est lié à un aspect luxurieux et dépravé en raison de son pouvoir de séduction intense. Sa beauté ensorcelante est souvent interprétée comme une expression de la luxure. Ainsi, Lucifer incarne la perversion et l'attrait décadent, symbolisant la tentation de succomber à des plaisirs interdits et à des désirs excessifs.


Usure prononcée de la dorure.
EPOQUE : 19eme siècle 
Longueur totale : 32cm / 12,6"
Longueur de la lame : 20cm / 7.9"


L'apparition des armes rituelles occultes remonte aux premières convictions humaines. On observe fréquemment, tant chez les civilisations anciennes précolombiennes que dans la civilisation Shang, l'utilisation de couteaux de rituels conçus en silex, or ou jade. Les guerriers gaulois, sous les ordres de Vercingétorix, attribuaient à leurs épées le pouvoir de capturer l'énergie vitale de leurs victimes en les imprégnant de leur sang, transformant ainsi la lame en un objet "animé". Pendant le Moyen Âge, les sorcières utilisaient l'arthame, un couteau magique, pour accomplir des opérations mystérieuses.

Il est indéniable que les romantique du 19eme siecle étaient conçues dans un dessein particulier. Même aujourd'hui, elles continuent de jouer un rôle crucial dans les rituels d'initiation de certaines sociétés secrètes et lors de cérémonies étranges liées aux messes noires.

 En savoir plus sur les dagues rituelles

Afficher tous les détails