La langue de saint Antoine-RELICS

La langue de saint Antoine

Saint Antoine de Padoue était connu comme le marteau des hérétiques et le docteur évangélique, et est considéré comme le premier théologien de l'ordre franciscain. Il possédait toutes les qualités nécessaires à un prédicateur éloquent :
"une voix forte et claire, un visage séduisant, une mémoire merveilleuse et un savoir profond, auxquels s'ajoutaient d'en haut l'esprit de prophétie et un don extraordinaire de miracles."

Lorsque saint Antoine mourut le 13 juin 1231, son corps fut enterré dans la petite église franciscaine de Sainte-Marie à Padoue. En 1263, la construction de la grande basilique actuelle était suffisamment avancée pour que sa dépouille puisse être placée sous le maître-autel.

Lorsque le cercueil fut ouvert à cette occasion, on constata que le corps du saint avait été réduit en cendres, à l'exception de quelques ossements, mais que sa langue était intacte et vivante. Saint Bonaventure, qui était présent en tant que ministre général des Frères Mineurs, prit respectueusement la langue dans ses mains et s'exclama,

"O langue bénie, qui a toujours béni Dieu et fait en sorte que les autres le bénissent, il apparaît maintenant évident combien grands étaient tes mérites devant Dieu !".

La langue de saint Antoine fut placée dans un reliquaire spécial, et peut encore être vue aujourd'hui dans une chapelle séparée sur le côté épître de la basilique. En 1310, la basilique était presque terminée et les restes de saint Antoine furent transférés dans une tombe au milieu de la nef.

Le transfert définitif des reliques de saint Antoine dans leur chapelle actuelle du côté de l'Évangile de la basilique eut lieu en 1350. C'est ce dernier transfert qui est commémoré le 15 février.
Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.