La monstrance-RELICS

La monstrance

Ostensoir, également appelé ostensorium, dans l'Église catholique romaine et dans certaines autres églises, récipient dans lequel l'hostie eucharistique consacrée (le pain sacramentel) est portée lors des processions et est exposée pendant certaines cérémonies de dévotion. Les deux noms, ostensoir et ostensorium, sont dérivés de mots latins (monstrare et ostendere) qui signifient "montrer". Utilisés pour la première fois en France et en Allemagne au XIVe siècle, lorsque la dévotion populaire au Saint-Sacrement s'est développée, les ostensoirs ont été conçus sur le modèle des pyxès ou des reliquaires, des récipients sacrés servant à transporter l'hostie ou les reliques. L'hostie était représentée dans un cylindre de verre monté sur un socle et surmonté d'une sorte de couronne métallique. Au XVIe siècle, l'ostensoir prend sa forme actuelle : une vitre circulaire enchâssée dans une croix ou entourée de rayons métalliques. L'hostie est placée dans un support appelé lunette, qui s'insère dans une ouverture derrière la vitre.

Les ostensoirs sont couramment utilisés lors de l'adoration eucharistique, au cours de laquelle les fidèles viennent prier la présence réelle de Jésus dans l'Eucharistie. Certaines églises proposent une adoration perpétuelle, où un ostensoir avec l'hostie est toujours disponible pour la prière et la contemplation, souvent dans une chapelle dédiée. Au cours d'un service spécial appelé "bénédiction", un prêtre utilise l'hostie dans un ostensoir pour bénir les fidèles ; cela est considéré comme une bénédiction du Christ.
Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.